Beaugency d'hier ...

Beaugency yesterday

www.beaugen.net

 

Accueil/Home

        Edifices

 

Eglise St Etienne

Hôtel St Etienne (2)

Maison à pans de bois

Hôtel Saint Firmin (3)

Clocher Saint Firmin

La Halle

Hôtel de Ville (2)

Abbatiale Ne-Dame (2)

Le château Dunois (∞)

L'Abbaye

La Tour César (8)

Couvent Ursulines (14)

Tour de l'Horloge

Porte Tavers

Maison des templiers

Le Poilu

La Gare

La Gendarmerie

Le viaduc

The pont

Chapelle Saint Michel

 

Evenementiel

Edifices

Lieux

Divers

Plan du site

P'tits mots/Guestbook

©beaugen.net

 

 

Geo Visitors Map

  La maison dite "des Templiers"

portait autrefois le nom de "Maison du Temple", ce qui fit supposer qu'elle appartenait à l'ordre des Templiers,

d'autant que preuve fut fournie que ceux-ci possédaient des biens à Beaugency.

Du XIIème siècle, elle est la plus ancienne bâtisse civile de la ville.

 

"Le titre le plus ancien où il est question de la maison du Temple de Beaugency, est une charte de Simon, seigneur de Beaugency, relative à un droit de botage et de tabernage que celui-ci voulait exercer sur ceux qui demeuraient dans la maison des frères du Temple, et sur une vigne qu'ils avaient à l'Orme de Saint-Pierre.

Les Templiers tenaient de la bienfaisance des seigneurs de Beaugency le droit de prendre chaque année dans les prés de Chaumont, deux charretées de foin, à six boeufs; sur le moulin de « Choliau », vingt mines de froment, et cinq sols sur le péage de la Loire. Le seigneur Simon racheta, en 1233, ces diverses rentes, en leur donnant en échange 55 sols parisis tous les ans sur le festage de Beaugency." - selon Les Hospitaliers de Saint-Jean de Jerusalem - Commanderies de Saint-Marc d'Orléans.

 

"Il paraîtrait que les Hospitaliers avaient aussi une maison à Beaugency au commencement du XIIIe siècle. C'est au moins ce qui résulte d'une charte de frère Gervais du Plessis, commandeur de la maison du Temple de Saint-Marc d'Orléans, « magister domus Templi de Sancto Marcho Aurelianensi », de l'année 1207, par laquelle il quittait et déchargeait les frères de l'Hôpital de Jérusalem, d'une rente de cinq sols qu'ils lui devaient annuellement pour un étal dans le vieux bourg, « in veteri burgo », et d'un cens de huit deniers sur leur maison de Beaugency, « de domo eorum de Beaugentiaco. » Le commandeur du Temple reçut en échange un quartier et demi de vigne à Chessy, « Chaiciaco. »

Le Temple de Beaugency, remis aux mains des Hospitaliers, fut aliéné par eux au XVe siècle. Nicole Lesbahy, commandeur de Saint-Marc, voulant éviter les frais de le rebâtir, dans l'état de ruine où il était par suite des guerres qui avaient eu lieu, le concéda à une femme veuve, du nom de Jeanne Marchoin, moyennant une rente perpétuelle de six livres tournois, par un acte du mois d'août 1472, où il est dit que la maison du Temple avec ses dépendances, était située à Beaugency, dans la paroisse Saint-Firmin, rue Pavée, aussi appelée rue des Guerres, près des murs de la ville." - selon Les Hospitaliers de Saint-Jean de Jerusalem - Commanderies de Saint-Marc d'Orléans.

 

A propos de la maison des Templiers "Patrimoine de Beaugency"

La maison Romane de Beaugency par "Pierre Garrigou Grandchamp"

A propos de "l'Ordre du Temple"

Les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem "Biens de Temple à Beaugency"

 

  |optimisé 1024x768|Javascript|wav|site déposé©beaugen.net|auteur/webmaster|